mardi 13 septembre 2016

Quand le verger est éteint, il y a encore les papillons




Catherine Herbertz, art textile, féminisme, art contemporain, poupée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire