lundi 11 avril 2016

Continent noir

où la liberté des corps et des âmes
en réponse à Esther Benbassa qui juge dépassées les utopies féministes

art textile   textil art  art contemporain Catherine Herbertz

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire